Trémières

J’aime les roses, toutes les roses: les simples comme les sophistiquées . Les roses trémières rustiques et sauvages en font partie . Il suffit de planter quelques graines et voilà quand elles ont décidé , elles vont où bon leur semble . Elles se mélangent aux autres roses , elles sortent des pavés, elles nous offrent de jolies surprises . J’aime bien la façon dont elles vivent en toute liberté .

Amical salut à tous mes Z’Amis et aux autres aussi .

Avant … après

Hier , accompagnée d’ une amie, je suis retournée en ville pour la première fois depuis deux mois . J’ai eu du mal à la reconnaître. Les bâtiments étaient là , le château aussi beau mais  » l’atmosphère , l’atmosphère » comme disait Arletty n’y était plus . Les gens circulaient masqués (nous aussi ! et purée, il faisait chaud là -dessous !) , personne aux terrasses, les cafés étaient fermés ou faisaient office de distributeurs de boissons. Si on voulait entrer dans un magasin au lieu de l’habituel « Bonjour ! je peux vous aider ?  » . Avant de faire quoi que ce soit , on a eu droit à « Passez par le nettoyage des mains ! » Le ton n’était pas des plus avenants .On a re-désinfecté nos mains que l’on venait juste de nettoyer avant de franchir la porte ( j’ai toujours eu du gel nettoyant dans mon sac à mains et bien avant que l’on m’oblige à en avoir !) mais la cerbère de la caisse tenait à vérifier. Nous avons obéi à la dame et avons fait le tour de la boutique les mains derrière le dos comme des gosses . J’ avais en tête la phrase de mon grand-père « Tu touches avec les yeux ! » . » Je n’ai rien touché , je n’ai rien acheté »( merci à serge Lama pour l’inspiration) et c’est tant pis . Je n’ai pas envie de retourner de sitôt dans cette ville désertée par les touristes où les gens ne font que circuler et ne parlent qu’à ceux qu’ils connaissent ou qu’ils arrivent à reconnaître sous le masque .

Avant quand j’allais me balader dans le petit bois à côté de chez moi, les oiseaux chantaient , les arbres agitaient aimablement leurs feuilles (merci Alphonse Daudet) . Deux mois plus tard , j’ai pu retourner dans mon petit bois , le coucou était de retour depuis quelques jours mais il a tenu à me saluer , le faisan aussi accompagné par toute la chorale des mésanges , pinsons et autres chanteurs forestiers . J’ai pu enlacer mon arbre préféré , je n’étais pas masquée ,il m’a tout de suite reconnue .Je reviendrai chaque jour dire bonjour à mon arbre et à Dame Nature qui reste immuable malgré les aléas de la vie .

Avant, dans mon patelin collé à la grande ville, les gens se croisaient et se disaient bonjour . Pendant : les gens s’arrêtaient devant les murets ou les grillages et parlaient avec ceux qui jardinaient et guettaient les passants pour une petite causette et pour prendre des nouvelles .

Pendant et Après : les gens se sont découverts des tas de points communs et continuent à tisser des liens d’ amitié faits de partage et de solidarité . J’aime mon patelin, ses habitants et son petit bois d’à côté .

Joli samedi à tous mes Z’Amis et aux autres aussi.

Rose de mai 2020 après l’ondée du matin.

Confinée mais privilégiée

Chaque matin , je fais le tour du jardin et je respire les roses parfumées . C’est un vrai moment de plaisir et je remercie l’Univers pour avoir la chance de vivre dans une maison entourée d’un jardin . C’est une petite maison et le jardin n’est pas bien grand mais c’est un beau cadeau de la vie, surtout en ce moment où l’on ne doit pas sortir de chez soi .Alors , je me sens pleine de gratitude et c’est une sensation bien agréable .

Belle journée à tous mes Z’Amis et aux autres aussi. 🙂

1er mai

Le muguet était en avance cette année ! Au jardin il n’est plus aussi joli . Heureusement j’ai pu le prendre en photo au bon moment . Mes voeux pour ce 1er mai si particulier sont des voeux de bonne santé et de patience pour retrouver bientôt un semblant de liberté masquée en attendant des jours meilleurs .

Bizzz virtuelles à tous mes Z’Amis et aux autres aussi .

Servez -vous …

Les premières fraises de Sologne offertes par mes gentils voisins qui viennent discuter chaque jour à travers le portail du jardin . C’est assez agréable d’échanger avec des humains qui sont face à vous . Ok , il y a le téléphone et l’ordi mais c’est un fait, nous sommes dotés d’un instinct grégaire et même si je n’aime pas trop les bains de foule , j’apprécie vraiment la compagnie de mes semblables .

Salut à tous mes Z’Amis et aux autres aussi . 🙂

PS: Prenez soin de vous et restez chez vous en attendant des jours meilleurs .

Avril

Bonjour ! C’est aujourd’hui le premier avril mais pas le goût de faire des blagues en ce moment . J’évite autant que possible de regarder les infos qui défilent en continu. Elles augment le stress ambiant . Le confinement, c’est supportable mais la peur au ventre c’est insoutenable .Fifille , après avoir été aide-soignante est une jeune infirmière tout juste diplômée et elle fait partie de ceux qui accueillent , qui soignent et qui risquent leur vie avec comme seule protection: des gants en plastique et un petit masque de rien du tout pour se protéger . Tous les soirs, les gens applaudissent les soignants du haut de leurs fenêtres , ça leur met un peu de baume au coeur mais il faudrait vraiment leur donner les moyens et le temps de récupération pour qu’ils ne s’épuisent pas à la tâche et ne tombent pas au champ d’honneur.

Alors nous qui n’avons pas en ce moment un rôle indispensable à jouer pour aider les autres , restons chez nous , c’est le meilleur moyen de les aider et de ne pas donner plus de travail à des personnes qui risquent leur vie pour nous .

Désolée de plomber l’ambiance du « fool day »mais promis on blaguera quand la tempête Covid -truc sera passée . Pour Dame Nature tout va bien , plus d’avions dans le ciel , peu de véhicules circulant dans ses contrées, peu ou pas d’humains dans ses forêts . Elle respire un peu mieux .Elle est en convalescence .

Courage et prenons soin les uns des autres .

Première rose 2020